Communauté Asexuelle

Asexualité : Qu'est-ce qu'une personne asexuelle ?

Publié le 11/01/2022 Mis à jour le 22/01/2022
drapeau de l'asexualité
drapeau asexualité
L'asexualité possède son propre drapeau, le voici

L'asexualité est une orientation sexuelle (ou amoureuse) peu connue puisqu'elle ne touche qu’en moyenne seulement 1% de la populationSource. L'asexualité est minorée, car elle manque de visibilité, de nombreux individus ignorent cette orientation sexuelle.

Qu'est-ce qu'une personne asexuelle ?

Une personne asexuelle n'éprouve pas ou peu de plaisir sexuel avec d'autres personnes. Pour faire simple ce sont des personnes peu attirées par la sexualité, le plaisir charnel... Même si cela parait inconcevable pour énormément de monde, le sexe sans amour est possible et est une réalité.

Comme une personne homosexuelle qui ne ressent aucune attirance pour une autre personne de sexe différent, un individu asexuel n'est pas ou très peu attiré par la sexualité avec d'autres individus.

Dans le langage courant, il existe un diminutif pour qualifier une personne asexuelle très utilisé : Ace. Une abréviation souvent employée afin d'éviter de réemployer à tout va le terme asexuel.

Guide sur l'asexualité

Par l'intermédiaire de questions et d'affirmations simples et concises, voici un petit guide sur l'asexualité et ses préjugés.

L'asexualité n'est pas un dégoût du sexe

Attention un désintérêt pour la sexualité ne signifie pas un dégoût obligatoire. Une femme ou un homme asexuel est simplement indifférent au plaisir de chair. Ne pas mélanger répulsion et indifférence.

L'asexualité n'est pas une maladie

Comme l'homosexualité ou toute autre orientation sexuelle, l'asexualité n'est pas une maladieSource, ni une pathologie psychiatrique. Ne pas ressentir de pulsions sexuelles est naturel, ne vous culpabilisez pas.

L'asexualité n'est pas un choix ni une phase

Au même titre que l'hétérosexualité, l'homme asexuel ou la femme asexuelle n'a pas fait le choix de son asexualité. Comme toutes les autres orientations, c'est le résultat de dame Nature. L'asexualité n'est donc pas anormale, mais naturelle. De plus ce n'est pas non plus une phase ni un caprice, les personnes asexuelles le sont généralement à vie.

Ne pas confondre l'asexualité avec une personne asexuée

Un énorme amalgame est récurrent, beaucoup confondent l'asexualité à une personne asexuée. Une personne asexuelle possède un sexe, mais ne souhaite tout simplement pas ou peu s'en servir. Alors que la personne asexuée n'a pas de sexe ou ne semble pas avoir un sexe bien déterminé.

Un asexuel est forcément un célibataire.

Faux et archi-faux. Un asexuel n'est pas forcément célibataire, bien au contraire. Il ne faut pas confondre l'aromantisme et l'asexualité. Un asexuel peut vivre des relations amoureuses en évitant tout contact charnel. Il existe beaucoup d'hommes et de femmes asexuels en couple et très heureux, d'ailleurs des sites de rencontres spécialisés asexuels ( tel que nous) le prouvent chaque jour.

spectre de l'asexualité
L'asexualité est diverse : gray-sexuel, demi-sexuel, aceflux...

L'asexualité n'est pas l'abstinence

Comme indiqué plus haut, un homme ace ou une femme ace ne fait pas vœux d'abstinence. Vu que l'asexualité est innée et naturelle. Être abstinent est un choix, à l'opposé d'une orientation sexuelle.

L'asexualité est diverse

Il existe un spectre propre à l'asexualité, on ne parle pas de fantômes ou de revenants, mais de différentes nuances. Ce sont des termes techniques aidant chaque asexuel à s'identifier sur sa propre asexualité. Vous pouvez donc entendre parler de demisexualité, de graysexualité, d'aceflux voire d'akoisexuels.

Sources et références

  1. Chiffres sur l'asexualité par l'association pour la visibilité asexuelle.
  2. L’asexualité, une orientation sexuelle souvent prise à tort pour une maladie, par le Figaro.